Quand faut-il acheter en 2020 ?

Acquéreur | 12 février 2020

L’achat immobilier en 2020 saison par saison 

Comme la plupart des marchés, celui de l’immobilier affiche des pics à certains moments de l’année. Si vous prévoyez d’acheter un appartement ou une maison en 2020, il peut être intéressant d’en tenir compte  : certaines saisons sont plus propices à la négociation, alors que d’autres offrent une plus large sélection. Découvrez les avantages et inconvénients de chacune.

Acheter un bien immobilier au printemps : beaucoup de choix…

… Mais des prix élevés. Dans l’immobilier, le printemps est la période dynamique par excellence. Il y a de très nombreux biens sur le marché, vous aurez donc l’embarras du choix. L’inconvénient en revanche, c’est que vous n’êtes pas le seul à vouloir en profiter ! Tous les acquéreurs potentiels se donnent le mot, et une unique annonce peut attirer de nombreuses visites. Face à cette concurrence, vous avez intérêt à monter un solide dossier pour convaincre les propriétaires de vous choisir.

L’autre conséquence de ce dynamisme est la flambée des prix : la période mars-avril-mai est la plus chère de l’année, et si vous essayez de négocier, le vendeur peut tout simplement refuser en sachant que la prochaine offre, plus intéressante, ne devrait pas tarder.

  • Notre conseil: Dans leur bilan de l’année écoulée et prévisions de celle à venir, les Notaires de France ont annoncé que les prix immobiliers devraient continuer à augmenter en 2020, que ce soit pour les appartements ou pour les maisons. Si vous n’êtes pas pressé, mieux vaut peut-être attendre une période moins chargée, où les marges de négociations seront plus importantes.

L’achat immobilier en été : une période calme…

… Et peu de biens. L’été est le moment où la folie retombe, en particulier en juillet-août où personne n’a envie de se charger de transactions compliquées, d’organiser des visites et de répondre à des appels incessants pendant les vacances. Vous avez donc peu de chances de trouver le logement de vos rêves au cours de cette période. Certes, il se conclut beaucoup d’affaires en été, mais il s’agit la plupart du temps de transactions qui avaient été lancées en amont, avec des compromis de vente signés au printemps.

  • Notre conseil: Rien ne vous empêche de commencer à chercher tranquillement ni même d’effectuer quelques visites. Même s’il ne s’agit pas exactement de ce que vous cherchez, cela pourra vous aider à affiner vos critères et à éliminer certains points auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé avant de les avoir sous les yeux. Et qui sait, vous pourriez tout de même trouver la perle rare…

Investir en automne : peu de concurrence…

… Et un marché mitigé. La période septembre-octobre-novembre est en demi-teinte. Certains estiment qu’ils ont autre chose à faire que de s’occuper de vendre leur bien, alors que d’autres profitent de la reprise de l’activité et des bonnes résolutions qui accompagnent la rentrée scolaire. Si l’activité redémarre, elle est loin d’atteindre les pics du printemps, vous aurez donc assez peu de choix.

  • Notre conseil: Quelle que soit la période, pensez à tenir compte des taux d’emprunt, qui peuvent tout changer : acheter à bon prix mais avoir plus cher à rembourser sur votre crédit risque de ruiner une bonne affaire, alors qu’à l’inverse, un logement assez cher mais avec un taux d’emprunt intéressant peut être une bonne occasion  !
Simuler mon emprunt immobilier

 

L’investissement immobilier en hiver : des prix raisonnables…

… Et du temps devant vous. Peu de gens cherchent à acheter en hiver, vous n’aurez donc probablement pas droit au fameux «  quelqu’un d’autre est intéressé  » destiné à vous mettre la pression. De plus, les biens qui se trouvent sur le marché en hiver sont souvent en vente depuis un moment, parfois depuis le printemps précédent, voire avant, et n’ont encore pas trouvé preneur. Si c’est bien le cas pour celui qui vous intéresse, il y a là une opportunité de négociation : le vendeur est sans doute pressé de s’en débarrasser et prêt à vous le céder pour quelques milliers d’euros de moins que le prix affiché. Ce sera un peu votre cadeau de Noël  !

Pensez à vous renseigner en profondeur sur le bien : vous devriez le faire dans toutes les circonstances, mais c’est d’autant plus vrai s’il est disponible à la vente depuis longtemps. Il y a peut-être une bonne raison qui ne saute pas immédiatement aux yeux, par exemple des nuisances sonores à certains moments de la journée ou des voisins manquant de savoir-vivre… A vous de la découvrir et de décider si elle est rédhibitoire pour vous ou si vous pouvez faire avec.

A consulter : Vices cachés : quelles solutions ? 

  • Notre conseil: Faites tout de même preuve d’indulgence, en particulier si vous cherchez une maison. Manque de luminosité et températures obligent, il est plus difficile de mettre un bien en valeur l’hiver, alors apprenez à distinguer le potentiel derrière une apparence manquant parfois d’attrait  !
Ouvrir un dossier de vente

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cette article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *