Les professionnels de l’immobilier identifiés par un symbole

Agents immobilier | 16 janvier 2020

Les professionnels de l’immobilier ont leur « caducée »

La FNAIM a dévoilé en avant-première, au cours de son congrès annuel le 25 novembre dernier, le symbole qui sera affiché par les agences immobilières à partir de début 2020 : un ‘caducée’ pour identifier les professionnels de l’immobilier (agents immobiliers, syndics de copropriété et administrateurs de bien). Représentant Vesta, déesse romaine du foyer et de la maison, portant une lance dans une main et une torche dans l’autre, ce visuel s’inscrit dans le cadre des efforts pour faire reconnaître ces professions et doit permettre d’identifier les détenteurs d’une carte d’habilitation aux métiers reconnus par la loi Elan (Evolution du logement, de l’aménagement et du numérique).

Deux versions disponibles du caducée 

Pour afficher ce symbole qui, à terme, devrait s’inscrire dans les esprits et devenir reconnaissable par tous, les agences immobilières ont deux options  : en mode drapeau ou une plaque murale. La première doit être installée à au moins 2,5 mètres du sol, tandis que la seconde n’affiche aucune contrainte de hauteur. Toutes deux sont personnalisables en fonction du métier.

Lucere Defendere, la devise en latin de Vesta, qui signifie « éclairer et défendre », figure sur le design en guise de rappel de la mission des professionnels de l’immobilier : éclairer sur la législation, le marché et la valeur des biens ainsi que défendre les intérêts de leurs clients.

Pourquoi un insigne pour la profession immobilière ? 

L’objectif de cette nouvelle identité visuelle est de permettre aux consommateurs de reconnaître en un coup d’œil les professionnels de l’immobilier. Il s’agit aussi de rappeler les combats menés par la Fédération nationale de l’immobilier, à commencer par la liberté des honoraires et la défense du mandat exclusif. Sans oublier la lutte contre les « faux » agents immobiliers, ces intermédiaires qui proposent aux clients des services moins coûteux mais qui ne disposent pas du titre officiel et n’offrent donc pas les mêmes garanties de service. Ce caducée est présenté comme une preuve de respect de la réglementation et de déontologie.

L’immobilier : des professions réglementées

Aujourd’hui, seule une personne détentrice de la carte de transaction peut porter le titre d’agent immobilier, d’administrateur de biens ou de syndic de copropriété. L’amende en cas d’usurpation s’élève à 7500 euros, assortie d’un maximum de six mois de prison. La carte T est délivrée pour trois ans et doit être renouvelée. Elle ne peut être obtenue qu’avec un diplôme validant un niveau d’études juridiques, économiques ou commerciales, avec une garantie financière, et en respectant des obligations de formation continue (au moins 14 heures par an ou 42 heures au cours de trois années consécutives d’exercice). Les agents commerciaux au service d’une agence immobilière non titulaires de la carte T ne peuvent plus utiliser le titre d’agent immobilier  : ils sont agents commerciaux, négociateurs, conseillers ou consultants.

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cette article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *